De mardi à vendredi prochains à 19h, se reprend Le Territoire du crayon de Robert Walser, mis en scène pas Eram Sobhani, avec Santiago Montequin – actuellement élève de l’école en année d’envol.

« Robert Walser se fait connaître au début du XXème siècle par trois romans : Les Enfants Tanner, Le Commis et L’Institut Benjamenta. Mais une crampe à la main l’empêche de poursuivre. Il ne va surmonter cette crampe qu’après plusieurs années, en abandonnant la plume pour le crayon de papier, et en réduisant la taille de son écriture pour la rendre à proprement parler microscopique.

Certain que personne ne pourrait le relire ni même deviner que se cache dans ces microgrammes le moindre texte, il va alors reprendre son travail dans le plus grand secret. Et c’est seulement trente ans après sa mort que des chercheurs s’intéresseront à ces quelques papiers, redéployant après dix ans de d’effort une oeuvre lumineuse de 4000 pages. Nous en avons gardé pour ce spectacle une vingtaine qui parlent de forêts profondes, des femmes qu’on y rencontre, des baisers qu’on leur donne comme on croquerait une pomme empoisonnée. »

Les commentaires ne sont pas activés pour cet article