Retour sur la présentation publique des travaux du groupe C, sous la direction d’Eram Sobhani, au Théâtre de l’Etoile du Nord, juin 2018.

 

Comprenne Qui Pourra !

D’après douze pièces courtes de Samuel Beckett

 

« Encore. Dire Encore. (…)
Dire un corps. Où nul. Nul esprit. Ça au moins. Un lieu. Où nul. Pour le corps. Où être. Où bouger. D’où sortir. Où retourner. Non. Nulle sortie. Nul retour. Rien que là. Rester là. Là encore. (…)
Nul avenir là. Hélas si. »

Samuel Beckett, in Cap au pire

 

 

« Rythme.

Le rythme comme oppression, le rythme comme instrument du pouvoir, le rythme libérateur, le conflit des rythmes. C’est à travers cette recherche du et des rythmes que le groupe C de l’école Auvray-Nauroy a exploré ce trimestre l’écriture de Samuel Beckett, plus particulièrement les dramaticules, pièces courtes de l’auteur. Nous avons souhaité faire entendre, par le rythme et donc par le corps, ce à quoi Beckett nous renvoie : la mort, l’amour, la solitude, le temps, l’écriture. »

Salomé Rousseau, Groupe C.

 

 

INTERPRÉTATION:

Léa Merlhiot, Thomas Nolet, Julie Lossec,  Emma Lopes, Marina Sau, Martin Navizet-Sapet, Maéva Chenouna, Orlène Dabadie, Jasmine Alouane, Léa Archimbaud, Sarah Jean-Baptiste, Yasmina Gomez, Salomé Rousseau, Sarah Labrin, Léa Merlhiot, Yasmine Khiat, Fanny Lallement.
 

 

Photos: Romain Kosellek

Les commentaires ne sont pas activés pour cet article