Formes courtes – l’année d’envol

By 19 avril 2021mai 5th, 2021Uncategorized

Mardi dernier mais également demain mardi 20, vendredi 23 et mardi 27 avril, trois de nos élèves de 4ème année –année dite d’envol– ont eu et auront la joie de présenter en interne leur travail de formes courtes.

Qu’est-ce que la forme courte ?

La forme courte est un exercice proposé dans le cadre de cette année d’envol et consiste en la mise en scène et/ou conception d’une forme de 20 minutes, donnant habituellement lieu à une représentation publique dans l’un de nos théâtres partenaires.

Les formes courtes du mardi 13 avril

La semaine dernière, c’était au tour de :

Léa Archimbaud avec son projet Vénus :

Vénus est un monstre. Vénus est un enfant. Vénus est toutes les femmes. Il y a une bulle qui tourne projetée au mur, un grand drap rouge en velours, la fumée des cigarettes, une robe à fleurs, le rouge, et le féminin. La créature hurle de tout son souffle : « Non, je ne suis pas une putain ».

Sarah Labrin avec son projet – Sait-on pourquoi on aime ?

« Je t’aime ! » « L’amour c’est recevoir des raclées » « Venez à mon secours ».
À travers trois textes, de trois auteur.e.s différent.e.s, entre rage et douceur, fragilité et invulnérabilité, méfiance et espoir, ce triptyque donne lieu au monologue d’une seule et même femme. Elle parle de passion, d’impossibilité relationnelle et questionne les relations amoureuses. Dans toute promesse, il y a sa trahison.

Clément Verbeke avec son projet – Monstrare

Papa, je veux que tu saches qui je suis. Je t’écris cette lettre afin de me présenter à toi à travers mes désirs, mes joies, mes peurs, mes colères et mes questions.J’existe quelque part entre mes ombres et mes lumières.