Guillaume Clayssen

Dramaturgie philosophique

« Questionner le théâtre pour s’ouvrir aux théâtres. »

Il commence le théâtre dans la section artistique du lycée Molière dirigée par Yves Steinmetz. Il mène ensuite, en parallèle, une formation universitaire à la Sorbonne (agrégation de philosophie, licence de lettres) et une formation théâtrale au cours Florent notamment dans la classe de Stéphane Auvray-Nauroy.

Il effectue différents stages avec Christian Rist, Didier Flamand, Philippe Adrien, Michel Fau. Il travaille comme comédien sous la direction de Jeanne Moreau, Catherine Cohen, Gerold Schumann, Hervé Dubourjal, Michel Cochet, Jean-Noël Dahan, Guy Pierre Couleau, Cédric Orain.

Il aborde la mise en scène en tant qu’assistant de Marc Paquien pour L’intervention de Victor Hugo puis collabore comme dramaturge de Guy Pierre Couleau (Les Justes d’Albert Camus, Les Mains sales de Sartre, Sortie de piste de Tchekhov, Les Noces du rĂ©tameur et La Fontaine aux saints de Synge, DĂ©sir sous les ormes d’Eugene O’Neill), Laurent Natrella (dans le cadre des deux spectacles de sortie du C.N.S.A.D. en juin 2014), CĂ©cile Backès (Mon Fric de David Lescot, L’Autre fille d’Annie Ernaux), Delphine CrubĂ©zy (Erwin Motor DĂ©votion de Magalie Mougel), du chorĂ©graphe flamand Willem Meul (Zool 99), Sara Llorca (Les Bacchantes d’Euripide).

Dans le cadre des Rencontres de la Cartoucherie, il monte Attention ! Attentions ? en juin 2005. En 2009, il met en scène A la grecque !!, au théâtre Jean Vilar Ă  Suresnes et Ă  la Maison des MĂ©tallos Ă  Paris, ainsi qu’une forme courte Memento mori Ă  l’Etoile du Nord dans le cadre du festival « A court de formes ».

En juillet 2009, il réalise son premier court-métrage : Femâle qui a reçu le « prix originalité » au Festival de Fontainebleau et le « prix de la photo » du festival de Mulhouse « tous courts ». En 2010-2011, il met en scène Les Bonnes de Genet à la Comédie de l’Est à Colmar et à l’Etoile du Nord à Paris. En juillet 2011, il tourne son deuxième court-métrage, Out-mortem.

En mars 2012, il crée à la Loge à Paris Je ne suis personne, un montage de textes autour de Fernando Pessoa, qui tourne sur la saison 2013-2014. En novembre et décembre 2013, il met en scène à l’Etoile du Nord une création autour du cinéma intitulée : Cine in corpore. En juillet 2014, il tourne son troisième court-métrage : L’âme sort !. En décembre 2014 à L’étoile du nord, il adapte à la scène le dernier livre de Jean Genet sur la Palestine : Un Captif amoureux. Tournée du spectacle à L’Abbaye de Neumünster au Luxembourg. En février 2015, il est invité par L’Artchipel, Scène nationale de la Guadeloupe, à mettre en scène Bobo 1er, roi de personne de Frantz Succab. Le spectacle se joue à la Manufacture d’Avignon l’été suivant. En janvier 2016, il adapte et met en scène les Lettres persanes de Montesquieu. Le spectacle est coproduit par la Comédie de l’Est et se joue à Paris, en Alsace et au Luxembourg.

Pour son prochain projet théâtral, l’adaptation de la nouvelle de Joseph Conrad Jeunesse, crĂ©Ă© pour l’ouverture du Festival Spring en mars 2018, il croise théâtre et cirque.

Il enseigne aussi la dramaturgie philosophique aux Ă©lèves comĂ©diens de l’Ecole de Auvray-Nauroy depuis son ouverture.

Enfin depuis huit saisons, il est membre de l’ensemble artistique de la ComĂ©die De l’Est, C.D.N. de Colmar, oĂą il s’occupe entre autres de diriger le comitĂ© de lecture, de collaborer comme dramaturge ou comĂ©dien, de concevoir et rĂ©diger des cahiers de crĂ©ation pour les spectacles coproduits par le théâtre et enfin d’animer des dĂ©bats. Le C.D.N. est aussi coproducteur d’un certain nombre de ses spectacles.