Aux portes de la ville

les 8 et 9 février 2024

Entre concert et théâtre, c’est l’histoire d’une insomnie, de mythe de la caverne, d’horizons hors de l’Europe. Tout part d’une sensation de ratage. Quand on rentre chez soi avec une révolte avalée qui veut voler un instant au destin.
Fuguer, se sauver hors des quatre murs domestiques, qu’ils soient réels ou intérieurs. Et ressusciter sa
curiosité du monde. En commençant par le bas de sa rue.
Ce spectacle nous rappelle une phrase du groupe Ul’team Atom : « Les anges pleurent et la rue chante »


Cliquez pour écouter les titres

Alaa rue Blues à la gorgeComme des branches

« Au radar,
Rentrer chez soi,
Danseur insomniaque.
Fragments de rêves éveillés,
Addict au bleu des cristaux liquides.
Infuser le ratage et la révolte.
Voler un instant au destin,
Claquer la porte.
Et à la rue ! »

Écriture et interprétation : Noah
Beatmaker : Nols
Collaboration : Viktoria Kozlova
Son : Cedric Colin
Lumière : Vincent Brunol
Scénographie : Swyla Janssen